La notion d’entité dans GLPI

Dernier chapitre de cette leçon : La notion d’entité dans GLPI, afin de faciliter la compréhension et l’explication, je vais aborder les entités par un exemple.

Avant de commencer, il faut savoir que GLPI lors de son installation créer une entité racine et quasiment toutes les saisies (Inventaire, Ticket …) sont liées à une entité dans GLPI, ainsi que les comptes utilisateurs.

Par défaut, quand une seule entité est présente, elle est sélectionné par défaut.

C’est partie, une entité ça sert à quoi ?

Ça permet dans GLPI de séparer les données de façon logique en fonction de leur appartenance à une entité.

Pour mieux comprendre voici un exemple d’utilisation de multientité dans GLPI.

Vous êtes une ESN et vous souhaitez mettre en place un système de Helpdesk et d’inventaire pour vos clients et vos clients doivent pouvoir accéder à ces données, pour cela 2 solutions :

  • Faire une installation de GLPI par client, ce qui peut très vite devenir ingérable.
  • Créer des entités.

Avec des entités vous allez pouvoir cloisonner les données en fonction des clients et chaque client n’aura accès qu’à ses données.

Il est aussi possible d’avoir des comptes utilisateurs qui ont accès à plusieurs entités, cela peut être pratique pour les techniciens helpdesk de votre ESN.

Pour gérer les entités, depuis le menu Administration, cliquer sur Entités.


Je vais m’arrêter ici sur les entités, le but est juste d’aborder les entités afin que vous sachiez que ça existe et à quoi elles servent.

L’utilisation d’entités rend plus complexe GLPI.



Comments are not currently available for this post.